1999

La valorisation des résultats de la recherche : ses succès, son potentiel et ses contraintes

Château Frontenac, Québec

Le jeudi 18 novembre 1999 

12h00-15h30

Préinscription (couloir extérieur salle Petit Frontenac)

13h00-14h45

Ateliers parallèles

1. Atelier sur l'évaluation multicentrique suite à l'Énoncé de politique des trois conseils : Éthique de la recherche avec des êtres humains  (Salle Petit-Frontenac)

Responsables:

  • Guy Barabé, adjoint à la gestion de la recherche, UQAH

  • Luc Simon, Vice-rectorat à la recherche, Université Laval

2. Fondation canadienne pour l'innovation - gestion des fonds octroyés par le Québec (Salle Bellevue)

Responsable:

Réal Lallier, adjoint au directeur, Direction générale de la recherche, Université de Montréal

14h45-15h00 Pause Café
15h00-16h30 Session d'information du Fonds pour la formation de chercheurs et l'aide à la recherche (Fonds FCAR) (Salle Bellevue)

Responsable:

Guy Provost, directeur des programmes, Fonds FCAR

16h30-17h30 Session d'information sur les formulaires électroniques du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) (Salle Bellevue)

Responsable:

Nicole Michaud, coordonnatrice des formulaires électroniques, CRSH

18h30-19h30 Inscription (Hall d'entrée)

19h30-21h00

Atelier : La situation de la valorisation de la recherche dans les universités et les organismes québécois (Salle Frontenac)

Responsables :

  • M. Alex Navarre, directeur, Bureau de transfert de technologies, McGill

  • Mme Erica M. Besso, directrice, Services à la recherche, Concordia

Cet atelier fera le point sur les derniers développements en matière de liaison université-entreprises. Il y sera notamment question :

  • des réseaux de transfert de technologie (y compris les initiatives de Valorisation-Recherche Québec);

  • des politiques à l’égard de la propriété intellectuelle (incluant le Rapport du Groupe d’experts sur la commercialisation des résultats de la recherche universitaire – "Rapport Fortier");

  • du financement industriel de la recherche universitaire.

21h00

Réception (Salon Rose)

Le vendredi 19 novembre 1999 

7h45-10h00 Inscription (Place Verchères)
7h45 Petit déjeuner (Place Verchères)
8h15-9h00 Assemblée générale annuelle (Salle Frontenac)
9h00-9h15 Ouverture officielle du colloque (Salle Frontenac)
  • Mot du président de l’ADARUQ, monsieur René-Paul Fournier, directeur des études avancées et de la recherche, Institut national de la recherche scientifique
  • Mot du président du colloque, monsieur Guy Berthiaume, directeur, Bureau de développement des partenariats, UQAM
9h15-10h15 Allocution d’ouverture (Salle Frontenac)

Le président directeur général de Valorisation Recherche Québec, monsieur Gilbert Drouin

De nouveaux moyens d’action forts et dynamiques ont été mis de l’avant en mars dernier dans le document Accélérer la recherche et l’innovation rendu public par le ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie du Québec. La création de Valorisation-Recherche Québec est sans doute l’innovation québécoise la plus signifiante de la dernière décennie en matière de politique scientifique. Son nouveau président directeur général partage avec l’ADARUQ sa vision et ses objectifs.

10h15-10h30 Pause (Place Verchères)
10h30-12h00 Ateliers parallèles

1. Les sociétés d’essaimage ("spin-off") : études de cas (Salle Frontenac)

Présentateurs :

  • M. Denis Beaudry, président directeur général, Polyvalor
  • M. Réné-Paul Fournier, directeur des études avancées et de la recherche, Institut national de la recherche scientifique
  • M. Pierre Pedneau, directeur, Bureau de valorisation des applications de la recherche, Université Laval

La mise en place d’entreprises vouées à la commercialisation des nouvelles technologies créées dans les laboratoires universitaires est la pointe brillante du iceberg nommé valorisation. Les trois présentateurs ont chacun vécu la mise en place de sociétés d’essaimage ; ils nous feront partager les heurs et les malheurs qu’ils ont rencontrés.

2. La valorisation des résultats de la recherche en sciences humaines et sociales (Salle Petit Frontenac)

Présentateurs :

  • M. Camil Bouchard, président, Conseil québécois de la recherche sociale (CQRS)
  • Mme Mireille Mathieu, doyenne, Faculté des arts et sciences, Université de Montréal
  • Mme Pamela Wiggin, directrice des communications, Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH)

Les sciences humaines et sociales sont porteuses d’innovations qui affectent nos vies de façon plus fondamentale, parce que plus imperceptible, que les sciences de la nature. "Savants et politiques", les trois présentateurs réfléchiront avec nous au positionnement des sciences humaines et sociales dans la société mue par l’économie du savoir.

12h00-13h30 Déjeuner (Salle de Bal)
13h30-15h00 Ateliers parallèles

1. Le capital de risque comme outil de valorisation (Salle Petit Frontenac)

Présentateurs :

  • M. Mario Filion, directeur, Transfert Technologies Commercialisation Capital (T2C2)/Bio Inc.
  • Mme Chantal Brunet, vice-présidente Investissements Biotechnologies et Sciences de la vie, Société INNOVATECH Québec et Chaudière Appalaches
  • M. Jean-Maurice Plourde, directeur général, Centre Québecois de valorisation des biomasses et des biotechnologies (CQVB)

Nerf de la guerre du processus de valorisation, le capital de risque reste pour plusieurs administrateurs de la recherche un concept mystérieux et charmant, qui semble appartenir à un monde bien lointain de l’université. Deux des principaux "venture capitalists" du Québec et un organisme de liaison et de transfert nous font part de leurs priorités et de leur modus operandi.

2. Les Instituts canadiens de recherche en santé (ICRS) (Salle Frontenac)

Conférenciers :

  • Dr. Yves Morin, membre du Conseil d'administration des Institut canadiens de recherche en santé (ICRS)
  • M. Pierre Boyle, directeur général du Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ)

Les Instituts canadiens de recherche en santé sont appelés à prendre le relais du Conseil de recherches médicales du Canada comme principal agence de financement de la recherche en santé. Où en est ce bouleversement ? Quelles seront ses principales conséquences pour les chercheurs et les administrateurs de recherche ? Comment le Québec se positionnera-t-il? Deux des principaux acteurs de cette transformation répondront aux nombreuses interrogations.

15h00-15h15 Pause
15h15-16h30 Plénière

Les structures d’organisation de gestion de la recherche et du transfert technologique dans les universités (Salle Frontenac)

Conférencière :

Hélène Thibault, directrice, partenariats Recherche et Développement, UQAM

Dans quel environnement évoluent les administrateurs de recherche des universités québécoises ? Les dernières années ont été marquées de modifications profondes dans les structures de gestion universitaire : rapprochement de la gestion des subventions et du transfert technologique d’un côté, regroupement de la coopération internationale et de l’administration de la recherche d’un autre. Les mariages d’amour et de raison se sont multipliés dans le paysage québécois : un survol des tendances organisationnelles récentes permettra une discussion éclairée sur les modèles idéaux.

16h30 Clôture (Salle Frontenac)

Mot de la présidente de l’ADARUQ, madame Geneviève Tanguay, directrice développement, Centre québécois de valorisation des biomasses et des biotechnologies (CQVB)